Les différentes écoles de la pleine conscience

La Pleine Conscience

La pleine conscience


« L’objectif de la méditation est tout simplement de nous rapprocher du Bonheur. Il est relativement facile de connaître l’extase dans le silence d’une retraite, mais il est plus difficile d’intégrer la méditation dans notre quotidien. La Pleine Conscience nous communique des outils concrets pour mieux gérer nos émotions et modifier en profondeur notre façon d’être au monde. Elle ne s’apprend pas intellectuellement mais se découvre par la pratique»

Selon le président de l’AFPC (Association Française de la Pleine Conscience)

La pleine conscience est une expression désignant une attitude d’attention, de présence et de conscience vigilante. Elle peut être interne (sensations, pensées, émotions, actions, motivations...) ou externe (au monde environnant, bruits, objets, événements, etc.). L’appellation « Pleine Conscience » est la traduction française du mot anglais “Mindfulness”. Le terme Mindfulness est la désignation de Jon Kabat-Zinn pour distinguer un état recherché dans une pratique laïque et thérapeutique qui a pour but la réduction du stress ou la prévention de rechutes dépressives. Ainsi en français on parle de « pleine présence » et de « présence attentive ».


MBCT :  Mindfulness Based Cognitive Therapy ou Thérapie cognitive basée sur la pleine conscience


Cette thérapie cognitive associée à la pleine conscience a été codifiée et scientifiquement évaluée par Zindel Segal et ses collègues, de l’Université de Toronto. La MBCT a été conçue pour aider les personnes qui souffrent d’épisodes dépressifs majeurs récurrents. Elle repose sur les fondements de la thérapie cognitive* de la dépression et des pratiques méditatives basées sur la pleine conscience**.

En effet, les principes de la pleine conscience agissent sur les processus qui sous-tendent et maintiennent la dépression. D’ailleurs, les personnes souffrant de dépression sont rarement dans l’instant présent. Elles s’accrochent aux pensées automatiques négatives et sont submergées par les émotions. Avec la MBCT, on cherche à explorer tout ce qu’une pensée négative déclenche.***

* thérapie cognitive : modification du contenu des pensées négatives.

** pleine conscience : modification du rapport aux pensées négatives : mieux les tolérer, moins se laisser influencer par elles, sans forcément chercher à les modifier.

*** en termes d’émotions, de réactions corporelles, d’autres pensées et cycles de rumination, de tendance à se replier sur soi, etc.


MBSR : Mindfulness Based Stress Reduction ou Réduction du stress basée sur la pleine conscience


Cette méthode a été la première à avoir été codifiée et introduite dans le champ de la médecine par le psychologue américain Jon Kabat-Zinn. A cet effet, elle propose, face aux moments de stress quotidiens, de ne pas chercher à fuir ces instants par la distraction ou l’action*. Au contraire, il s’agit  de les accueillir et de les observer, dans un état particulier de conscience et d’éveil corporel. Ceci permet d’éviter qu’ils s’aggravent ou deviennent chroniques.

La réduction du stress dû à la maladie, aux douleurs chroniques, et aux traitements pénibles a été l’objectif principal lors de la création du MBSR. Cette méthode a contribué largement à l’amélioration de la qualité de vie de nombreux patients.  Plus de 17 000 personnes ont suivi ce programme d’éducation au « prendre soin de soi ». Plus de 5000 médecins et d’innombrables professionnels du soin de par le monde s’y réfèrent dans leur travail quotidien lorsqu’ils sont aux prises avec la souffrance humaine.

Pour guider les personnes dans l’élaboration du lien avec cette sagesse interne, Jon Kabat- Zinn est allé puiser dans les pratiques méditatives ancestrales.

* en s’absorbant dans le travail ou un loisir


DBT : Dialectical Behavior Therapy ou Thérapie comportementale dialectique


Cette thérapie conçue à l’Université de Washington par la psychologue comportementaliste Marsha Linehan pour les personnes souffrant de troubles de la personnalité borderline, intègre entre autres une pratique régulière de méditation Zen aménagée. Cette pratique permet à ces patients de développer une meilleure « conscience émotionnelle ». Et donc, une meilleure tolérance aux émotions douloureuses.

La DBT ou TCD s’adresse initialement aux personnes qui présentent un trouble de personnalité état-limite (Borderline). Ces personnes souffrent d’un trouble de la régulation émotionnelle, caractérisée par une sensibilité émotionnelle exacerbée couplée à une incapacité à réguler les émotions. Elles sont régulièrement submergées par des états émotionnels intenses qui conduisent à une instabilité au niveau des comportements, des pensées, des relations et de l’image de soi. Les tentatives de réguler l’émotion sont souvent désespérées, impulsives et dommageables, à la fois pour les personnes et pour leur entourage.

La méthode thérapeutique s’appuie sur une « dialectique » acceptation-changement. Notamment, cette philosophie, va conduire le patient, d’une part à développer les capacités d’acceptation de son vécu tel qu’il est dans le moment présent. Et, d’autre part, à s’engager dans des comportements qui visent à transformer ce vécu et améliorer sa situation.


Méthode Vittoz


Cette psychothérapie porte le nom du médecin suisse qui la développa au début du XXe siècle. Elle présente de nombreuses analogies avec la pleine conscience. Elle encourage à porter régulièrement attention aux expériences sensorielles de l’instant. Le but est de se libérer des ruminations et automatismes mentaux et comportementaux liés au passé.

La Méthode Vittoz est une thérapie psychosensorielle dont la spécificité est la rééducation du “contrôle cérébral”. Cette thérapie s’adresse à la personne entière, physique, morale, intellectuelle et spirituelle. Il ne s’agit pas d’une autocensure rigide, du genre : “Je-me-contrôle”. Il s’agit, tout au contraire, d’une faculté destinée à équilibrer le cerveau inconscient et le cerveau conscient. On comprend alors que cette rééducation agit non sur l’idée mais sur l’organe lui-même : le cerveau.

La rééducation du contrôle cérébral est une méthode de synthèse et de restructuration: entre les deux principales fonctions du cerveau: la réceptivité et l’émissivité, au moyen d’exercices simples et pratiques, que l’on intègre dans la vie courante. Elle est fonctionnelle: elle redonne au cerveau sa souplesse, réactive les fonctions naturelles et ainsi permet de retrouver l’équilibre psychique.

Cette méthode est basée sur le fait que le cerveau ne peut en même temps recevoir et émettre. Il suffit alors d’être dans la réceptivité pour mettre au repos l’autre fonction du cerveau (l’émissivité).

*symptômes anxio-dépressifs, manque de confiance en soi, etc.


OFT : Open Focus Therapy – Thérapie de l’ouverture attentionnelle


Cette thérapie proposée par le psychologue américain Les Fehmi, repose sur des exercices de régulation attentionnelle. Elle consiste à se désengager du mode attentionnel « étroit-objectif »* pour privilégier le mode attentionnel qualifié de « diffus-immergé »**. Bien que ne reposant pas sur des études scientifiquement validées, elle semble représenter un bon complément aux thérapies classiques. En particulier, l’OFT est utilisée pour les troubles émotionnels, ainsi que pour les troubles de l’attention avec Hyper-activité.

*qui consiste à se focaliser sur une idée

**garder le champ de sa conscience ouvert à tout ce qui entoure, en s’efforçant de ressentir plus que de réfléchir.


Sources :

-http://www.mbct-france.fr

-https://www.association-mindfulness.org

-http://www.peps-e.be

-Les travaux de Christophe André (http://christopheandre.com) – Chargé d’enseignement à l’université Paris X, Christophe André est l’auteur de nombreux livres de psychologie à destination du grand public.


N’hésitez pas à nous contacter pour partager avec nous vos problématiques du moment.. Nous serons ravis de répondre à toutes vos questions!

Contactez nous


Je vous invite à consulter les articles suivants :

3 Habitudes indispensables pour être Zen dans sa communication


Je vous invite à lire ces livres :

Trois Minutes à méditer

Méditer, jour après jour


Source photo de couverture

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post comment