J’ai reçu à plusieurs reprises des questions concernant la différence entre le consultant, le coach, le formateur et le facilitateur. Voilà ci-dessous différentes définitions pour vous aider à comprendre mieux les limites de chacun de ces métiers :

Le conseil

Le Consultant participe à des missions de conseil. Le conseil est un accompagnement avec un besoin d’expertise. Le but étant d’obtenir un avis au sujet d’une question ou de l’aide pour résoudre un problème précis. Un consultant est un conseiller spécialisé ou non ayant une approche globale de son domaine. Comme son nom l’indique, le conseiller a pour mission de formuler des conseils : il fournit à son client des recommandations issues de l’expérience, appuyées par un diagnostic de la situation. Il accompagne la mise en œuvre de ces recommandations, soit en tant que superviseur, soit en tant qu’acteur. Le consultant intervient chez le client selon un cadre de mission prédéfini, sous la responsabilité du responsable de la mission. Il met en oeuvre des outils et méthodes relevant de sa spécialité et/ou de son secteur d’intervention.

La formation

Le formateur est un pédagogue : une personne capable d’apprendre et de transmettre des connaissances aux autres. La pédagogie c’est la capacité à transmettre des savoirs et des savoir-faire. Le but étant de répondre au besoin de formation d’une entreprise, d’un service, d’un particulier. Le formateur doit pouvoir analyser ce besoin, le caractériser, le formaliser et le valider. C’est ce que l’on appelle l’analyse de la demande et des besoins de formation. Dans le cadre de notre organisme de formation, nos formateurs, sont aussi responsables de la conception des actions ou des dispositifs de formation afin d’atteindre efficacement l’objectif visé par le client.

Le coaching

Le coach est un professionnel de l’accompagnement qui a suivi une formation spécifique au coaching pour garantir une pratique fiable et performante du coaching. Le coach respecte un code de Déontologie. Le code de Déontologie est central et fondamental dans la pratique du métier de coach. Le rôle du coach est d’aider le coaché, avec des processus d’accompagnements adaptés, à bâtir ses propres solutions. Contrairement au consultant et à l’expert, le coach n’est pas là pour apporter du contenu et il ne doit pas conseiller son client. Il ne connaît pas forcément les aspects techniques du métier du coaché. Il est là pour mettre en oeuvre des processus qui aident le coaché, à dépasser ses obstacles, croître et gagner en efficacité.

La facilitation

Le facilitateur aide son client en rendant l’avancement du travail plus facile. Il aide en ordonnant et en combinant harmonieusement des éléments séparés du système pour constituer un ensemble plus cohérent et plus efficace. Tout ça en ayant une démarche favorisant l’autonomie du système. Le facilitateur – coordinateur est force de proposition de nouvelles habitudes pour permettre la continuité de cette facilitation même au-delà de son intervention. (Sous forme de nouveaux processus -ou en en proposant des modifications de processus rigide déjà en place- ou en proposant de nouvelles règles de facilitation).

J’espère que cet article vous a aidé à comprendre la différence entre consultant, coach, formateur et facilitateur.

Contactez nous


Source photo de couverture

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post comment