3 Habitudes indispensables pour être Zen dans sa communication

zen au quotidien communication méditation

Dans cet article nous vous proposons 3 Habitudes indispensables pour que vous soyez Zen dans votre communication :

La communication est le processus par lequel on transmet et reçoit des informations par l’emploi du langage, des gestes ou des mimiques. Nous recevons les informations à travers nos 5 sens. Ces informations subissent ensuite une distorsion à travers nos croyances, nos valeurs et nos interprétations. L’histoire personnelle de chacun agit également sur l’information et le message reçus.

Notre communication a un lien fort avec l’interprétation que nous posons sur un fait et peut donc dépendre de notre vision du monde. Et ce processus fonctionne de même chez les autres. Donc, lors d’une communication entre deux personnes, le système de cette communication comprend beaucoup plus d’éléments que ces deux personnes.

La bonne nouvelle que nous prouvent plusieurs méthodes et techniques comme les outils proposés par la Communication Non Violente est que nous avons un pouvoir sur notre communication. Nous avons la faculté de réguler notre façon de communiquer. Et il existe plusieurs facteurs/habitudes pouvant impacter notre communication. Dans cet article, nous vous proposons 3 facteurs/habitudes indispensables pour être Zen au quotidien dans sa communication avec les autres :


1- L’écoute de soi et de l’autre


C’est quoi écouter? Écouter c’est être avec l’autre et être disponible pour l’autre. Nous sommes tous par nature des êtres de communication, d’échange et de rencontre. Et l’écoute est l’ingrédient de base de la communication.

Dans nos cultures européennes, l’écoute de soi n’est pas bien prise au sérieux contrairement à l’écoute de l’autre. Pourtant, l’écoute de soi est le pont vers l’écoute de l’autre. Apprendre à s’écouter soi-même permet de renforcer la qualité du canal d’échange. En effet, rester attentif aux processus internes humains comme le ressenti et l’identification des différents besoins permet d’être à l’écoute de l’autre également.

Prendre conscience de soi et porter son attention et son discernement à son propre intérieur est le premier pas vers la rencontre à l’autre. Cette prise de conscience permet aussi de développer sa propre bienveillance envers soi et envers l’autre et de rester zen dans sa communication.


2- La calibration & la synchronisation


La communication ne s’établit pas uniquement au niveau des échanges verbaux. Les échanges non verbaux nécessitent la calibration et la synchronisation pour affiner la communication.

La calibration correspond à l’observation non interprétative et objective des comportements de l’interlocuteur.  Elle demande la prise en compte de la gestuelle, des silences et des signaux non verbaux de toute nature. La calibration se fait dans l’observation des macro-comportements (des attitudes apparentes facilement identifiable comme l’expression du regard par exemple) et des micro-comportements (des attitudes non repérables par une observation simple comme les modifications du rythme respiratoire par exemple).

La synchronisation consiste à harmoniser son comportement avec celui de son interlocuteur. Il ne s’agit en aucun cas d’une imitation caricaturale de son interlocuteur. Bien au contraire, la synchronisation vise à établir une communication authentique. En effet, elle s’installe souvent naturellement dans les échanges spontanés et harmonieux. Les comportements se désynchronisent lorsqu’il y a incompréhension ou conflit. La synchronisation n’est rien d’autre que l’attitude empathique et harmonieuse qui s’établit spontanément dans le cadre des échanges positifs et réussis.


3- La reformulation


La plupart des langues comprennent un vaste éventail d’expressions, de formulations, de sous-entendus, de doubles sens… Et ils peuvent tous impacter les enjeux propres aux interactions de toute nature. La reformulation est une technique d’écoute qui consiste à redire ce que notre interlocuteur nous a dit sans déformer le message. La reformulation demande de reprendre le maximum de termes de l’interlocuteur.

D’un côté, la reformulation permet de vérifier que nous avons bien compris le message de notre interlocuteur et de montrer notre présence et écoute. Il se sentira ensuite écouté et compris. D’un autre côté, la reformulation permet de clarifier et de structurer l’échange et la compréhension du message. En annonçant à l’autre le message qu’on a entendu, on lui donne l’occasion et l’autorisation de valider ou de clarifier ou même de modifier son contenu. Et ceci est très rassurant des deux côtés et contribue à garder une posture zen dans la communication.

On utilise généralement les formulations claires : “Si j’ai bien compris..” ou “Si je résume…” ou “Voilà ce que je comprends…”


N’hésitez pas à nous contacter pour partager avec nous vos problématiques du moment en lien avec ce sujet. Nous serons ravis de répondre à vos questions!

Contactez-nous


Je vous invite à consulter les articles suivants :

Les croyances


Cet article participe à l’événement “3 habitudes indispensables pour être zen au quotidien” du blog “Habitudes Zen” J’apprécie beaucoup ce blog, et il y a un article au sujet de la communication non violente que je vous propose: Comment rester ZEN avec vos élèves et vos collègues grâce à la Communication Non Violente ?


Source photo de couverture

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post comment